News

Le Parti socialiste romand (PSR) dit NON à la RIE III

La troisième réforme de l’imposition des entreprises (RIE III) est sensée abolir les privilèges fiscaux offerts par différents cantons aux entreprises. « C’est en fait une mascarade, car elle fait place à de nouvelles astuces fiscales en faveur des entreprises, en particulier les sociétés multinationales et les grands actionnaires» explique Christiane Vlaiculescu-Graf, coprésidente du Parti socialiste romand de Bienne (PSR). La RIE III permettra aux entreprises de payer moins d’impôts, ce qui engendrera une perte de revenus pour la Confédération, les cantons et les communes qui se chiffre en milliards!

Selon la directrice des finances de la ville de Bienne, Silvia STEIDLE (PRR), la RIE III conduirait de façon inéluctable à des pertes de rentrées fiscales de l’ordre de 15 millions par an rien que pour la ville de Bienne, à compenser par de nouvelles mesures d’économies, telles que baisse des services à la population et augmentation de l’imposition des personnes physiques.

Le Parti socialiste romand de Bienne (PSR) refuse de voir le soutien à la formation amputé, pénalisant l’avenir de notre jeunesse et de notre ville ; le PSR refuse qu’une fois de plus les personnes en situation défavorable soient victimes d’un système inique ; et le PSR refuse que l’offre culturelle et sportive de la Ville soit réduite, partie intégrante de la qualité de vie à Bienne et nécessaire à son attractivité.

 

« Ce n’est pas à la population de payer le lourd tribut des cadeaux fiscaux aux grandes entreprises, surtout lorsque nous n’avons aucune garantie que ces dernières maintiennent leur siège dans notre Confédération, nos cantons et communes et qu’elles maintiennent les emplois » conteste Samantha Dunning, coprésidente du PSR. Le Parti socialiste romand (PSR) dit non à la perte de revenu fiscal des entreprises, le Parti socialiste romand (PSR) dit non à l’inégalité entre entreprises et population, le Parti socialiste romand (PSR) recommande ainsi de voter NON le 12 février prochain à la RIE III. 

Le Parti socialiste romand (PSR) dit OUI à la naturalisation facilitée pour les jeunes étrangers de la troisième génération

Que seraient Bienne et la région sans l’apport de la main d’oeuvre étrangère qui a construit nos routes et nos bâtiments, mais aussi enrichi notre vie sociale, culturelle, associative et affective? Il est donc légitime de faciliter la naturalisation de leurs descendants de la troisième génération. Raison pour laquelle le Parti socialiste romand de Bienne (PSR) soutient sans réserve la révision soumise au vote le 12 février. Rappelons que l’acquisition du passeport suisse ne sera pas automatique. Les personnes concernées devront toujours en faire la demande et respecter des critères stricts: elles devront être nées en Suisse et y avoir accompli au moins cinq ans de scolarité obligatoire. Ne devront pas avoir plus de 25 ans et devront être titulaires d’une autorisation d’établissement. L’un de leurs parents au moins devra avoir vécu au minimum dix ans en Suisse et y être allé à l’école pendant au moins cinq ans. Enfin, il faudra qu’au moins un de leurs grands-parents soit né en Suisse ou ait obtenu le droit d’y séjourner. Nous resterons donc encore très éloignés du droit du sol, hantise absolue des «Faiseurs de Suisses » à l’ancienne pour qui l’accès à la citoyenneté helvétique ne devrait être permis qu’aux personnes maîtrisant parfaitement l’art de faire la fondue moitié-moitié et connaissant le nom du premier président de la Confédération. Au fait, combien de Suisses de souche savent que le premier président de la Confédération élu en 1848 s’appelait Jonas Furrer ?

 

Le PSR recommande donc d’insérer un grand OUI dans les urnes le 12 février concernant la procédure de naturalisation facilitée pour les jeunes étrangers de la troisième génération.

Elections municipales biennoises 2016

Le Parti socialiste romand s'engage dans la campagne pour les élections municipales biennoises 2016!

Notre formation présente 2 candidats au Conseil municipal (liste 5) et 30 candidats au Conseil de ville (liste 6).

Retrouvez sur les pages suivantes:

- Les détails de l'action "Biel/Bienne vote positif", lancée le 25 juin dernier 

Les 17 engagements concrets et positifs du PSR en vue des élections

Votez et faites voter PSR, la force romande de gauche :-)

Théâtre Palace: merci les Biennois-e-s

Le Parti socialiste romand de Bienne,  qui avait dès le début soutenu du projet, se félicite du magnifique résultat obtenu devant le peuple biennois le 5 juin 2016 (62% de oui).

Après le feu vert massif donné par le Conseil de ville, la transformation du Palace en une véritable salle dédiée aux arts de la scène a de bonnes chances de se concrétiser. Le projet est la parfaite illustration que lorsque des partenaires de bonne volonté se mettent autour d’une table et réfléchissent sérieusement, il est encore faire possible de faire bouger positivement cette ville.

Il s'agit maintenant de rassembler les moyens supplémentaires pour financer les travaux. Le PSR et ses élus restent mobilisés pour réussir ensemble pour les francophones, pour le bilinguisme, pour Bienne.

 

Avec le Palace, idéalement situé, Bienne retrouvera une salle de spectacles de plus de 500 places parfaitement adaptée. Et même si elle ne sera pas seulement destinée à un public francophone, il est sur qu’elle renforcera le bilinguisme cher à notre ville.

2 candidat-e-s du PSR pour l'élection au Conseil municipal

Le PSR présente deux candidat-e-s à l'élection du Conseil municipal biennois de septembre 2016:

  • Cédric Némitz, directeur de la formation, de la culture et du sport, sortant (1967)
  • Samantha Dunning, députée/coprésidente PS Bienne, nouvelle (1987)

 

Lien vers le site Internet de Cédric Némitz

 

Pour plus d'informations sur la campagne 2016, rendez-vous dans la rubrique Elections.

 

 

 

Le PS biennois a présenté ses candidats au Conseil municipal

Le Parti socialiste de la ville de Bienne a nominé les candidates et candidats suivants pour les élections au Conseil municipal de cet automne et le rend à ce jour public:

 

  • Erich Fehr, maire, sortant (1968)
  • Cédric Némitz, directeur de la formation, de la culture et du sport, sortant (1967)
  • Niels Arnold, conseiller de ville, nouveau (1970)
  • Dana Augsburger-Brom, conseillère de ville/cheffe du groupe PS, nouvelle (1965)
  • Samantha Dunning, députée/coprésidente PS Bienne, nouvelle (1987)

 

Pour la mairie, le PS biennois présente le maire sortant Erich Fehr. Il est aussi soutenu par les Verts de Bienne et Passerelle.

 

La majorité rose-verte au Conseil municipal et à la mairie défendra lors de la prochaine législature les objectifs suivants:

 

  • Renforcement de la créativité et de la diversité des offres culturelles en ville de Bienne.
  • Mise en place d’offres de structures d’accueil extrafamiliales et renforcement de l’encouragement précoce afin de concilier vie familiale et professionnelle pour permettre l’égalité des chances dans l’accès à la formation. Promotion d’une alimentation saine prévue par l’initiative « pour une alimentation saine ».
  • Assainissement et extension des locaux scolaires.
  • Assurer des prestations du service public attractives tout en maintenant de bonnes conditions professionnelles pour le personnel de la ville.
  • Obtention du niveau « Gold » du label Cité de l’énergie.
  • Durant la période de législature, planification et mise en place de mesures nécessaires pour la réalisation des objectifs de l’initiative dite « Initiative des villes » pour une mobilité durable pour 2024.
  • Au niveau communal, mise en œuvre des mesures possibles et nécessaires pour le maintien des places de travail existantes et la création de nouvelles dans l’économie privée incluant également de bonnes conditions de travail.
  • Renforcement de la politique foncière active et bien établie dans le but de créer des conditions favorables au développement économique.
  • Développement d’une politique financière saine et durable qui permette les investissements nécessaires et qui promeut une vie sociale, culturelle et sportive en ville de Bienne.
  • Renforcement des mesures maintenant la cohésion sociale, le sentiment subjectif de sécurité et la qualité de vie dans les quartiers.
  • Mise en place de l’initiative pour des logements abordables.

 

Pour de plus amples informations:

Mohamed Hamdaoui, 076 646 02 89